Projet

L’objectif du Labex INTERACTIFS est de créer un centre de compétences reconnu internationalement dans le domaine des interactions aux interfaces fluides-solides en s’appuyant sur des recherches transversales au sein de l’Institut Pprime

La compréhension, la modélisation et le contrôle des interactions et des propriétés des interfaces fluide-solide, stratégiques dans de nombreux domaines tels que l’aéronautique (rendement des moteurs, tenue des matériaux), l’énergie (confinement de l’hydrogène) ou la sécurité incendie, nécessitent une approche multidisciplinaire et multi-échelle (depuis le nanomètre jusqu’ à l’échelle du système). L’institut Pprime, avec plus de 600 personnes, est le deuxième laboratoire français en taille dans le domaine des sciences pour l’ingénieur, et réunit sur un seul site les compétences indispensables en mécanique des fluides et des solides, thermique, combustion, physique des matériaux, analyse des surfaces qui ont permis la création d’un laboratoire d’excellence sur ce thème.

Les retombées et résultats du Labex I confortent l’ambition internationale du projet. La première phase a permis de 1) structurer les activités du laboratoire autour de la thématique « interface » dont l’originalité repose sur la double approche fluide-solide et 2) accroître son rayonnement international. Environ 120 chercheurs de Pprime, de 10 universités étrangères (USA, Japon, Suède, Russie, Pays-Bas) et françaises et 75 doctorants se sont investis dans le projet et ont contribué à la publication de 150 articles dans des journaux internationaux depuis 2012. Le Labex est aussi un outil de ressourcement scientifique qui a consolidé les partenariats industriels du laboratoire et, par effet levier, favorisé le financement d’autres projets. Un total de 7,5 M€ de financement (Europe, Région, ANR, privé) dont 1,7 M€ de contrats industriels ont ainsi été obtenus dans le périmètre du Labex I.

Le projet de prolongation (Labex II) s’articule autour de trois thèmes de recherche transversale combinant les compétences des différentes équipes de l’Institut Pprime : le couplage entre les matériaux et des conditions spécifiques d’environnement, la fonctionnalisation des surfaces, et les fluides et phénomènes électriques aux interfaces. Ces trois sujets reposent sur les perspectives mises en évidence lors du Labex I et sur l’ouverture vers de nouveaux projets prospectifs. Notamment la durabilité des interfaces et le contrôle des interactions par des méthodes passives telle que la modification des surfaces ou actives au moyen d’actionneur sont des thèmes privilégiés. Le Labex II vise à accroître le transfert des connaissances vers les étudiants par la mise en place d’une série de cours qui aborderont, au niveau doctoral, les interfaces et  viendront compléter la formation par la recherche (doctorats et stages de Master). L’organisation de journées techniques, les échanges internationaux et l’invitation de chercheurs reconnus permettront de favoriser la dissémination des connaissances et le rayonnement international. L’ensemble de ces actions sera évaluée par un comité d’orientation scientifique qui émettra des recommandations au comité de pilotage en charge de la gestion et du management du projet.

La dynamique impulsée lors du Labex I va ainsi être renforcée et pérennisée par le projet de prolongation. Le ressourcement scientifique et les nombreuses applications telles que la résistance des matériaux en conditions extrêmes, l’optimisation des propriétés optiques ou la réduction du frottement, le contrôle des écoulements et des transferts vont consolider les partenariats avec l’industrie, favoriser l’innovation et ouvrir de nouvelles collaborations académiques au niveau national et international. L’institut Pprime renforcera ainsi son positionnement d’acteur majeur sur le thème des interfaces  fluide-solide et accroîtra la visibilité et l’attractivité du campus d’enseignement et de recherche où est basé le laboratoire.

Recherche

Menu principal

Haut de page